Sylvana Côté, Ph.D.Directrice du GRIP et de l'OPES
Chercheuse au CHU Sainte-Justine et professeure titulaire à l’École de santé publique de l’Université de Montréal

MONTRÉAL, le 14 juin 2021 – Comment réduire au minimum les conséquences de la pandémie sur les générations actuelles et futures? Voilà une question à laquelle cherchera à répondre un ambitieux projet de recherche mené au CHU Sainte-Justine et à l’Université de Montréal sous le leadership de la professeure Sylvana Côté. Fort d’un financement majeur de cinq millions de dollars des trois Fonds de recherche du Québec, administré par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture, l’Observatoire pour l’éducation et la santé des enfants (OPES) s’attachera à étudier à fond et sur de multiples fronts les répercussions de la pandémie, afin d’éclairer au mieux les décideurs dans leurs démarches pour assurer le devenir des enfants du Québec.

Les recherches de l’OPES s’articuleront autour de quatre grands axes :

  • la santé mentale et le bien-être ;
  • l’éducation (l’impact sur les apprentissages) ;
  • l’infection, l’immunité et la transmission ;
  • et les saines habitudes de vie (l’alimentation, le sommeil, l’abus de substances, les écrans, etc.)

Pour tous les détails :

Lire le communiqué de presse