Sylvana Côté, directrice de l’Observatoire pour l’éducation et la santé des enfants à l’Université de Montréal

Patricia Conrod

Une équipe du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine a démontré que les adolescents victimes d’intimidation au secondaire sont plus à risque de développer une consommation abusive d’alcool à long terme.

Et ce risque est particulièrement élevé chez les jeunes qui présentent certains traits de personnalité exacerbés, selon l’étude réalisée par la chercheuse Patricia J. Conrod et la doctorante Flavie Laroque.

Heureusement, le programme de santé mentale et d’intervention précoce PréVenture, développé et validé par cette même équipe, offre une piste d’espoir pour adresser ces enjeux.

Lire l'article